On y était

Pierre Bourdieu

Soirée Pierre Bourdieu, un Béarnais à Paris

Jeudi 27 février 2020

de 19 h à 22 h

Pierre BourdieuPierre Bourdieu est né et a grandi en Béarn. Que nous dit son expérience de Béarnais « monté à Paris » du rapport à la langue béarnaise et à l’accent, de la honte (vergonha) d’être un provincial, des renoncements endurés pour devenir un intellectuel « crédible » ? C’est pourtant cette part de Béarn en lui qui le poussa à faire des travaux de recherche dans le village de son enfance, en chercheur familier et distant à la fois du milieu où il avait grandi.

Pierre Bourdieu, un Béarnais à Paris : cet aspect original de la vie et de l’œuvre de Pierre Bourdieu résonne dans le cœur des Béarnais et de tous ceux et toutes celles qui vivent dans l’entre-deux d’appartenances multiples.

Au cours de cette soirée qui rassembla à la maison de la Nouvelle Aquitaine à Paris une soixantaine de personnes (nous aurions pu en accueillir plus si la capacité de la salle l’avait permis),

Trois intervenants ont ouvert le débat :
Colette Milhé, anthropologue (Bordeaux) : Pierre Bourdieu et la langue béarnaise.
Michel Feltin-Palas, rédacteur en chef à l’Express : Pierre Bourdieu et l’accent béarnais.
Michèle Pédezert, doctorante en anthropologue (Passages, Univ de Bordeaux) : Le bal des célibataires, une recherche de Pierre Bourdieu en Béarn.

Pierre Bourdieu a ouvert la soirée par un court extrait du film « La sociologie est un sport de combat », (Pierre Carles, 2001) où il parle de la langue béarnaise.

Le débat fut animé, les participants complétant les présentations par leur expérience personnelle.
Un buffet béarnais a conclu cette soirée dense et enrichissante.

Un grand merci à la Maison de la Nouvelle Aquitaine pour son accueil !